Coaching et visualisation positive : en savoir plus


Que se passe t-il lors de nos coachings sur Grenoble, Chambéry ou en visio-conférences ? Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les fameuses "questions du coach". 

Voici un exemple de séquence d'ancrage de ressources. Cette technique empruntée au coaching sportif se déroule en fin de coaching et est particulièrement puissante, quel que soit, finalement, le projet du client que nous accompagnons ... 




Dans le domaine du sport, les compétiteurs sont déjà particulièrement motivés. Comment les aider à augmenter leur détermination et leur énergie ? 

Voici les principales questions de cet exercice, présentées dans l'ordre approprié :

- « Que voulez-vous ? »

Ou encore, si le client a quelques difficultés :

- « Que voulez-vous obtenir que vous n'aviez pas avant ? »  

- « Où ? Quand ? Avec qui ? Combien ? » 



Le but est de contextualiser l’objectif : de le formuler en termes clairs, concis, précis 

- « Que verrez-vous ? Qu'entendrez-vous ? Que vous direz-vous ? Que ressentirez-vous ? »

La personne se représente son objectif, elle en fait l'expérience sensorielle (Visuelle, auditive kinesthésique) : elle se représente plus précisément possible (visualisation positive) ses états internes au moment où elle aura atteint son objectif.

Plus la personne se représente l’état désiré (images, sons, sensations …), plus la série de questions aura de la puissance.

- « Comment saurez-vous que vous avez atteint votre objectif ? »
- « Comment les autres sauront que tu as atteint ton objectif ? »

Il s’agit d’aller encore plus loin dans la représentation de l’objectif par la personne concernée.


- « L'objectif dépend-il bien de vous ? »

La personne confirme que le changement attendu relève bien de sa responsabilité et qu’il peut réellement en être l’acteur. 

- « De quoi avez-vous besoin pour atteindre votre objectif ? »

La personne confirme qu’elle a bien identifié les cartes dont elle dispose.


- « Que va-t-il arriver lorsque vous allez atteindre votre objectif ? »


Questions pour dédramatiser l'enjeu : 


- « Que va-t-il arriver si vous n'atteignez pas votre objectif ? Quels sont les conséquences, les risques? » 

- « Que pourrait-il arriver dans les autres domaines de votre vie lorsque vous atteindrez votre objectif ? »

Ces questions permettent à l’individu de se représenter les conséquences du changement attendu.



- « Quels sont les avantages à maintenir la situation comme elle est ? » (État présent)

- « Quel est le prix à payer pour obtenir ce que vous voulez ? »

- « Cela en vaut-il le prix ? »


Tout changement suppose un deuil … Il faut l’accepter et l’anticiper.


- « Cet objectif est-il congruent avec votre dessein de vie ? »

- « En quoi atteindre cet objectif va-t-il dans la direction de l'être humain que vous voulez être ou devenir ? »

Ces dernières questions pour vérifier « l’écologie » de l’objectif. 




Une autre façon de faire baisser la pression "d'enjeu" (et donc le stress que peut générer un objectif élevé)  :

- "J'imagine tout ce qui va m'arriver de "super" dans ma vie, ce que je vais pouvoir faire autrement si je me plante ! "
Suite à cette séquence réalisée avec nos clients en rendez-vous, nous mettons en place avec nos clients un processus d'auto-coaching ... 

Vous en savez maintenant plus sur le déroulement d'un coaching !