Les 4 phases du changement selon Hudson - Grenoble Chambery Coaching

La mobilité ou transition professionnelle peut suivre en totalité ou en partie les différentes étapes présentées dans la roue du changement ou roue d'Hudson développée par The Hudson Institue of Santa Barbara. Cette roue est un outil très intéressant qui vous permet de mieux comprendre votre situation et ce que vous êtes en train de vivre. 


L'idée développée par Hudson est  qu'un projet se réfléchit, progresse, et se développe. Vient alors une fin par rupture volontaire ou involontaire, parfois tout simplement psychologique. S'ensuit une phase de deuil puis de bilan avant de repartir vers un nouveau projet à l'intérieur ou à l'extérieur de son entreprise. A moins qu'un changement d'un autre niveau ne vienne remettre en question les valeurs d'antan… et vous fasse changer complètement d'orientation et parfois de mode de vie. 


Phase 1 : C’est une phase de succès et de stabilité.

C’est la phase de lancement d’un rêve, d’un projet. Dans cette phase-là, en principe, tout va bien…

Phase 2 : Il s’agit d’une phase de désynchronisation.

C’est une phase d’ennui et de nervosité. Elle peut aboutir soit à une amélioration de la phase 1, soit à une transition qui amène la personne à chercher des solutions nouvelles.


Phase 4 : C’est le renouveau qui prend forme.


On passe dans une phase de mutation vers un nouveau chapitre de vie. La personne sort lentement de son cocon et se prépare à affronter de nouveaux défis. Elle est pleine d’énergie et de créativité.

Phase 3 : Les envies de changement de la phase précédente ne débouchent sur aucun nouveau projet ?

Nous passons en phase de crise, c’est la période de marasme. Ou de repli sur soi. L’introspection ici est profonde avec une recherche de sens et de ressources nouvelles pour l’avenir.














Il peut y avoir des allers-retours entre les phases, le cycle n’est pas toujours linéaire.
Les mini-transitions (voir les flèches de passant de la phase 2 à la phase 1) consistent à prendre un raccourci dans le cycle global, en faisant des ajustements qui évitent la grande transition.  Par exemple, en conservant le même métier, la même mission, mais en modifiant le temps de travail, la feuille de route, le périmètre de responsabilité.


Pour identifier dans quelle phase vous vous trouvez, vous pouvez vous baser sur les états dans lesquels vous êtes le plus souvent :

- Energie haute et positive, joie, dynamisme, envie, mille idées à la minute : phase 1
- Energie haute et négative, agacement, insatisfaction : phase 2
- Energie basse et négative, envie de rien, fatigue, mélancolie, déprime : phase 3
- Energie basse et positive, confiance retrouvée, sérénité : phase 4

Bien sûr, les réactions sont toutes personnelles, et chacun de nous a sa manière de vivre ces 4 phases.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous avez une question ? Une remarque ? Une information en rapport avec ce billet à partager ? C'est à vous !