La boussole du langage : le méta modèle

La boussole du langage :


Notre communication est sujette aux omissions, jugements, interprétations, règles, généralisations …


Dans le questionnement du métamodèle nous reprenons pratiquement toutes les questions du  « CQQCOQP »





Combien, Qui, Quoi, Comment, Ou, Quand et Pourquoi

Toute à l’exception de « Pourquoi ». En fait la question pourquoi présente différents inconvénients :
Elle invite les personnes à se tourner vers les causes, et donc à créer des causes-effets que l’on va devoir éclaircir par la suite. Elle favorise l’illusion, déjà suffisamment répandue, que connaître la cause d’un problème est indispensable à sa résolution. Alors que l’on constate parfois qu’au contraire la recherche des causes aboutit à la construction de liens vers d’autres problèmes du passé. Et ces nouveaux liens sont susceptibles de consolider le problème.

La question pourquoi est donc également davantage centrée vers le passé.
En fonction des contextes, elle peut être avantageusement remplacée par
Dans quel but ?
Et sinon que se passe-t-il ?

Les généralisations : demander ou proposer un contre exemple


J’entends : "Toujours, jamais, personne, tout le monde, les gens..."

Je demande : Toujours ? Jamais ? Personne ?
Exemple : "Les gens riches sont toujours des égoïstes !"Réponse : "Vraiment toujours ? Mais alors que fais-tu de Bill Gates et de sa fondation ?"

Les règles : faire émerger les causes ou conséquences


J’entends : Il ne faut pas, je ne peux pas, ça ne se fait pas , on doit ...

Je demande : Que se passerait-il si vous le faisiez ? Qu'est-ce qui vous en empêche ? Comment savez-vous que cela ne se fait pas ? (ou sur quoi vous basez-vous pour dire que ...)
Exemple : Je ne peux pas faire le tour du Mont-Blanc ! Réponse : Et que se passerait-il si vous le faisiez ?

Jugements : faire préciser les fondements du jugement

J’entends : C'est bien, c'est mal, c'est important, je suis incapable, ce n'est pas réalisable...
Je demande : En quoi est-ce bien ? Mal ? ... Sur quoi vous basez-vous pour dire que...
Exemple : C'est impossible d'arrêter de travailler pendant 2mois complets ! Réponse : Sur quoi vous basez-vous pour dire cela ?



Type de généralisation

Exemple
Question posée
Précision recherchée
Origine perdue, jugement de valeur
Bien / pas bien
Il est (bon, bien, super …) Il n’est pas

Qu’est ce qui t’amène à dire cela ?
Sur quoi te bases-tu ?
Comment le sais-tu ?
Qui ?

Origine du jugement de valeur,
Les FAITS, la REGLE, le CRITERES
Opérateurs modaux, règles et limites appliquées à soi ou aux autres
Nécessité : il faut, je dois
Possibilité : pouvoir, savoir
Contingence : je ne peux que si … à condition que …
Que se passerai t-il si ?
Qu’est-ce qui t’en empêche ?
Qui t’arrête ?
Qu’est-ce qui le rendrait possible ?
La raison subjective
La base de la règle, des critères pour le jugement valeur, la croyance
Les permissions, les ressources
Les bénéfices secondaires

Quantifieurs universels
« tout ou rien »
Toujours, jamais, tous, toutes, tout le monde, les gens
Rien
Jamais ? Pas une fois ?
Vraiment ? Sans exception ?
Qui ?
(on peut sur réagir avec humour …)
Contre exemple
Exception
Ouvrir de nouveaux choix
Nominalisation :
Processus figé,
Etiquetage
Adjectif en nom
Liberté
Confiance
J’ai un problème
Le changement
« Plus d’amour »
« Les jeunes »

C’est quoi pour toi ?
C’est quoi ton problème précisément ?
Qui veut changer, quoi, comment ?
Qui avec qui ? Qui ?
Remettre du processus



Interprétations : demander ou proposer un contre exemple


J’entends : Suppositions, interférences, hypothèses, déductions, conclusions...Sil savait combien je souffre, il ne le ferait pas, il ne m'a pas sourit parce qu'il ne m'aime pas...

Je demande : Comment savez-vous qu'il doit penser cela ? En quoi le fait qu'il ne vous sourit pas est la preuve qu'il...
 Exemple : Il ne me salue pas parce qu'il ne m'aime pas Réponse : En quoi le fait qu'il ne te salue pas est la preuve qu'il ne t'aime pas ?


Type de distorsion / interprétation

Exemple
Question posée
Précision recherchée
Croyances : cause --> effet
Il me rend fou
Sans le bac, je ne peux pas …
Qu’est ce qui t’amène à dire cela ?
Comment il te rend fou ?
En quoi x entraine y ?
Lien de causalité
Contre exemple
Responsabilité
Equivalences complexes
Relation d’équivalence entre 2 éléments
Il m’a souri : il m’aime
Elle ne me parle pas : elle ne m’aime pas
Tous les gens qui te sourient t’aiment ?
En quoi x prouve y ?
Lien d’égalité
Contre exemple
Responsabilité
Lecture de la pensée :
Projection de critères personnels
Je sais bien ce que tu penses
Sur quoi te bases-tu ?
Qu’est ce qui t’amène à ?
Les critères
Les faits
Présupposition
Elément implicite et nécessaire pour donner du sens

Il va encire partir
S’il savait
Désolé de te déranger
Comment le sais-tu ?
C'est-à-dire ?
Quoi ?
Spécifier
Rechercher les liens

Omissions, faits imprécis : faire préciser les faits


J’entends : On fait des choses intéressantes...  On m’a dit que …

Je demande : Qui est « on » ? fait quoi ? avec qui ? Intéressantes pour moi ? ...
Exemple : On part en vacances longtemps Réponse : C'est combien de temps longtemps ? C'est quoi être en vacances pour toi ? Qui part en vacances ?


Type d’omission

Exemple
Question posée
Précision recherchée
Omission de l’index de référence
On ne sait pas
Ça m’est égal
Qui ? Quoi ? …
Sujet du verbe : remplacer le « on » ou le « ça »
Verbe non spécifique
Il m’a blessé
J’en ai profité
C'est-à-dire ?
Fait quoi ? Comment ?
Le comportement,
L’expérience
Omission simple

Je suis inquiet
Nous sommes partis
A propos de quoi ? Où ? avec qui ? Quand ?
Objet du verbe
Contexte

Omission du comparatif
C’est le meilleur
Ça va être mieux
Ça va être pire
Que quoi ? par rapport à qui ? Quoi ?
Contexte ? Norme ?




Vous êtes un particulier ? Ces sujets vous intéressent ?
Découvrez les programmes de l'Ecole de Formation 
au Développement de l'Efficacité Individuelle . 
(Cliquez sur le logo)