Groupe de travail au FFFOD sur la classe virtuelle

A l'invitation de Dominique Oheix, dirigeant de E-Formadis, je participe (à distance !) au groupe de travail sur la classe virtuelle qu'il organise au sein du Forum Français de la Formation Ouverte et à Distance (FFFOD). 

Le premier rendez-vous était fixé ce lundi 4 février 2013 et avait pour objectif  de s’accorder sur les buts et le périmètre du groupe de travail et la façon de procéder.


En voici un compte rendu succint : 



 Etaient présents :
-          Dominique Oheix, E-Formadis                
-          Yves Guillemaud, ARCNAM IdF         
-          Yann Lescurat, SOLUNEA                         
-          Alain Perraud, EDUTER                               
-          Philippe Baugé, E-Formadis                       
-          Sonia Le Louarn, FFFOD                               
  
Dominique Oheix propose l’objectif suivant pour le groupe de travail :

"Recenser les pratiques et les services pour répondre aux besoins croissants des acteurs"

Tout le monde s’accorde sur cet objectif mais les termes restent à définir (besoins ? acteurs ?).

Qu’est-ce que la Classe virtuelle ?

3 caractéristiques définissent pour Yves Guillemaud la classe virtuelle :

-          L’instantanéité ou la synchronie
-          L’interactivité (plusieurs niveaux d’interactivité existent selon les besoins)
-          Le partage de document

Yann Lescurat aurait tendance à définir le type d’outils selon les marchés :

-          Réunion en ligne qui intéresse tout type d’acteurs : outils de meeting
-          Formation :  classe virtuelle proprement dite
-          Communication : web-conférences

Les organismes de formation utilisent la classe virtuelle de toutes les façons : pour l’apprentissage proprement dit (avec suivi personnalisé ou pas) mais aussi pour la coordination et l’information.
Certains organismes de formation utilisent les mondes virtuels pour organiser des classes virtuels où chacun est représenté par un avatar. On pourra interviewer ces acteurs sur leurs pratiques actuelles et réelles pour la formation.

Dominique Oheix propose la définition suivante :

"Réunir en temps réel des acteurs sur des sites distants pour différentes formes de collaboration."

Nous sommes d’accord avec cette définition avec la réserve d’Alain Perraud : « il est indispensable d’introduire dans notre définition la notion d’encadrement et d’animation ».

Faut-il garder ce terme de classe virtuelle qui a une connotation par trop scolaire ? Il semble que ce terme soit communément admis par tous.

La classe virtuelle peut s’organiser entre :
Formateur
Apprenant délocalisé

1 personne
1 personne

1 personne
Des apprenants isolés et délocalisés

1 personne
Des apprenants groupés et délocalisés

1 groupe de personnes
1 groupe de personnes


Par ex.
Cours particulier en langue entre un apprenant en France et un formateur au Chili
Réunion collaborative entre deux groupes d'une même commission

On voit qu’il existe de nombreuses combinaisons possibles qui impliquent chacune des pratiques particulières qu’il s’agira de recenser.

Il est convenu que nous préparerons un questionnaire en ligne pour interroger les membres et contacts du FFFOD sur leurs pratiques de la classe virtuelle.
On retrouvera les mêmes pratiques chez beaucoup d’acteurs mais on pourra en découvrir de nouvelles auxquelles nous n’avions pas pensé.

Nous pourrons inviter les acteurs à participer à nos travaux de différentes façons :
-          Par écrit en répondant au questionnaire en ligne
-          Oralement par interview à distance
-          En étant membre du groupe de travail.

La prochaine réunion par classe virtuelle est programmée lundi 11 février 2012. Nous travaillerons sur le questionnaire.